Université Bouddhique Européenne 
Centre francophone d'étude et d'enseignement sur le bouddhisme
Paris - France
 
 


Archives de l'association UBE
retour au sommaire 
 

 

Compte rendu de l'Assemblée générale du 22 mars 2008
sur l'exercice 2006-07

 

(télécharger le document : 6 pages - 179 Ko)
pour télécharger le document sous format PDF, utilisez la fonction :
"clic droit" + "enregistrer le lien (ou "la cible") sous..."

 

1 - Bilan moral

Le directeur de l’UBE, Dominique Trotignon ouvre la séance en souhaitant la bienvenue aux adhérents présents, puis il présente le bilan moral.

L’année 2006-2007 se signale par un retour à une certaine normale après un tassement du nombre de nos adhérents ! Nous étions passés de 148 à 252 adhérents, en 2002-03, grâce au développement de notre « Cours en Ligne » sur Internet (4 sessions pour la première fois) ; ce chiffre a continué d’augmenter pour atteindre 266 adhérents en 2003-04 et 282 en 2004-05. Il est « redescendu » à 262 en 2005-06. Il est très nettement remonté en 2006-07 pour « revenir » à 284 adhérents.

La répartition s’établit ainsi :

  • Cours en ligne : 97 (93 en 2005-06 ; 101 en 2004-05 ; 128 en 2003-04)
  • Cours de Niveau 1 : 36 (40 en 2005-06 ; 46 en 2004-05 ; 39 en 2003-04)
  • Cours de Niveau 2 et Etude de textes : 98 (84 en 2005-06 ; 86 en 2004-05 ; 85 en 03-04)
  • Séminaires de Niveau 3 : 24 (20 en 2005-06 ; 27 en 2004-05)
  • 54 adhérents non inscrits à des cycles, venant à la séance ou simples adhérents « de soutien » (25 en 2005-06 ; 33 en 2004-05)

Commentaires

Le CEL (Cours en ligne), proposé sur deux années universitaires, est accessible deux fois par an : en octobre et en février.
Comme les années précédentes, on constate que l’inscription pour une année universitaire est plus favorable que pour une année civile… 40 CEL10 + 22 CEL08 2e année = 62 inscriptions en octobre, par rapport à 28 CEL11 + 5 CEL09 2e année = 33 inscriptions en février. Mais, cette année, cette différence est cependant moindre car il y a eu 28 inscrits en CEL11, contre 16 seulement pour le CEL09, l’année précédente.
Il y a aussi toujours de nombreux abandons entre la première et la deuxième année : 11 sur 16 (les 2/3 ) pour le CEL09… et 20 sur 41 (la moitié…) pour le CEL08.

Le cours de Niveau 1 conserve toujours une audience relativement stable : 36 étudiants cette année, 40 en 2005-06, 46 en 2004-05, 39 en 2003-04, 51 en 2002-03… alors qu’il avait été de 26 seulement en 2001-02. Ce cycle reste un « produit d’appel » qui, apparemment, satisfait la grande majorité des étudiants, car on compte très peu d’abandon en cours d’année.

Les cours de Niveau 2 et Etude de textes : les inscriptions aux cycles complets, effectuées en début d’année, ont été de 31 pour les Etudes de textes et 49 pour le Niveau 2 (ils étaient de 19 et 45 en 2005-06, 22 et 44 en 2004-05, 23 et 36 en 2003-04), mais les participants viennent toujours plus nombreux « à la séance » ce qui augmente le nombre moyen de participants réels : de 50 à 80 participants selon les cours, la palme revenant au cycle sur la « conscience » (63, 65, 72 et 81 participants…).

Les stages à Aix en Provence ont connu un succès nettement inférieur à ceux des années précédentes. Dans l’état actuel, l’UBE effectue plus de dépenses que de recettes. Ils ne seront pas renouvelés l’année prochaine…

Les Séminaires de Niveau 3, malheureusement, sont dans la même situation financière que les stages à Aix… bien qu’il existe un public fidèle ! Mais cela est dû au maintien des tarifs des années précédentes, alors que le nombre de séances a été augmenté (de 5 à 7) !

Site Internet

Notre site internet reste une référence sur le Web, avec une fréquentation en hausse régulière : moyenne de 270 visiteurs par jour sur l’année complète, 200 en juillet 2006 et jusqu’à 320 en janvier 2007. Le total moyen par mois est de 8.100 personnes.
On a constaté une nette évolution des visiteurs : alors que les rubriques les plus vues étaient, les années précédentes : « Micro-Hebdo », Annuaire et Agenda ; à partir de janvier 2007, la rubrique « Découverte » a connu une fréquentation en très nette augmentation… au point de passer, désormais, en 2e position, juste après l’Annuaire et avant Actualités et « Micro-Hebdo ».
Le Micro-Hebdo, « e-zine » diffusé sur Internet, devenu mensuel, est consulté, lors de sa mise en ligne, par environ un quart ou un tiers des abonnés, soit de 630 à 1000 personnes selon les mois. De nombreux problèmes informatiques, en fin d’année 2006, ont troublé cette fréquentation !

Question : Lors de l’envoi de l’avis de mise en ligne du « Micro-Hebdo », certains liens affichés sont illisibles, des caractères spéciaux apparaissent et rendent l’information inutilisable. D’où vient ce dysfonctionnement ?
Réponse de Gilbert pépin, administrateur : le codage de cetype de messages informatiques, pour l’Europe Occidentale, est le 8625 ; les utilisateurs doivent vérifier que leur ordinateur est programmé avec ce paramètre ; peut-être faudrait-il indiquer à nos abonnés sous quel code nous fonctionnons nous-mêmes…

Question : Où en est la diffusion des « Cahiers Bouddhiques » ?
Réponse : Les numéros 1 et 2
  sont déjà épuisés ! Nous n’avons pas encore décidé s’il fallait ou non les ré-imprimer en raison du coût relativement élevé de cette opération.
Les numéros 3 et
  4 ont été vendus à ± 200 exemplaires sur un tirage de 500.
Nous avons envoyé une proposition d’abonnement aux bibliothèques universitaires qui a été un fiasco total puisque nous n’avons reçu que deux réponses…

L’Assemblée Générale procède alors au vote sur le bilan moral : le quitus est voté à l’unanimité moins deux abstentions (pour cause de départ avant le vote).

 

2 – Bilan financier

Avant de donner la  parole à Catherine Fusco, administratrice de l’UBE, Dominique Trotignon explique à l’AG la différence entre « trésorerie » et « comptabilité ». Il précise que c’est  parce que cette distinction était mal perçue par le Bureau de l’UBE que nous n’avons compris que tardivement que nos finances n’étaient pas équilibrées et qu’il fallait remettre notre comptabilité  en ordre.
Il apparaît que l’UBE subit un problème structurel : notre trésorerie n’est pas satisfaisante et nous met en permanence sous le coup d’une cessation de paiement potentielle ! Or il y a des frais et dépenses incompressibles. Différents efforts pour réduire nos dépenses ont déjà été faits… mais, dans le même temps, l’UBE s’est trouvée dans la nécessité de louer un petit bureau de
  9m2 qui coûte environ 5.000 € par an.

Catherine Fusco prend alors la parole et précise que nous avons maintenant une comptabilité établie sur le modèle d’une comptabilité d’entreprise, supervisée par un cabinet d’expert-comptable, et qu’elle-même est comptable.

 

RECETTES
 

2006-2007

2005-2006

Produits d’activités

 

 

Cours en salle   

23.306 €  

20.697 €  

Cours en Ligne (CEL)   

18.825 €  

18.845 €  

Adhésions       

9.087 €  

8.700 €  

Publications   

7.063 €  

8.313 € *

 

*dont DVD « Bouddhisme et Philosophie » vendu sur souscription

Sous-total

58.281 €  

  56.555 €  

 

 

 

Produits exceptionnels

 

 

dons et ventes de livres

13.591 €  

 

« 10 ans UBE », visites Guimet 

 

3.109 €  

 

 

 

Produits comptables

3.651 €  

6.046 €  

variation de stock des « Cahiers », produits financiers et de gestion…

 

 

 

TOTAL RECETTES
 

75.523 €  
 

65.710 €  
 



DEPENSES

 


2006-2007


2005-2006

Frais techniques 

 

 

Cours en salle

 

 

Location salles

6.672 €

8.160 €

Photocopies pour cours

668 €

507 €

Honoraires

3.200 €

5.349 €

Les Cahiers Bouddhiques

(1 Cahier)

(2 Cahiers)

Impression

2.743 €

6.857 €

Affranchissement

878 €

1.524 €

Droits d’auteur

2.450 €

6.409 €

Autres frais

2.893 €

2.913 €

(réalisation DVD « Bouddhisme et philo. » + documentation + frais de colloque + achat de livres pour revente)

Sous-total
 

19.504 €
 

31.719 €
 

Bureau

 

 

Telecom et Internet

2.956 €

2.284 €

Local (loyer + EDF / 6 mois)

2.893 €

-----------

Sous-total
 

5.849 €
 

2.284 €
 

Achats et équipements

 

 

Fournitures

1.361 €

927 €

Foires et expositions

674 €

660 €

Catalogues et imprimés

1.929 €

1.932 €

Sous-total
 

3.964 €
 

3.519 €
 

Services extérieurs

 

 

Honoraires expert-comptable

1.337 €

2.153 €

Autres

2.714 €

713 €

(assurance, affranchissement, services bancaires, cotisations, maintenance informatique…)

Sous-total
 

4.051 €
 

2.866 €

Frais divers

3.063 €

5.465 €

(déplacements, réceptions…)

 

 

Salaire + charges directeur

29.989 €

32.166 €

Charges comptables

1.794 €

13.093 €

 

 

 

TOTAL DEPENSES
 

68.214 €
 

91.113 €
 



RESULTAT


+ 7.309 €


- 25.402 €

 

  
Commentaire des chiffres :

Les recettes

Le total des recettes des activités, en 2006-07, est légèrement inférieur à celui de l’année précédente.
En 2005-06, nous avions organisé l’anniversaire des « 10 ans de l’UBE ». Les publications comportaient, en plus des « Cahiers », la vente du DVD « Bouddhisme et philosophie » (souscription).
En revanche, en 2006-07, les cours en salle ont été plus fréquentés (+ 2.600 €) et les dons ont représenté un total de 10.860 €.
Il en résulte que le solde positif de l’année 2006-07 est dû aux dons : sans eux, le déficit serait de - 3.551 €.

Les dépenses

La réduction des dépenses s’explique notamment du fait que :

  • un seul « Cahier » a été imprimé en 2006-07 au lieu de deux en 2005-06, ce qui réduit aussi les frais d’affranchissement aux abonnés (- 4.760 €)
  • aucun colloque n’a été organisé en 2006-07 (- 1.488 € de location de salles).
  • le retour du Directeur à Paris a permis d’économiser sur les frais de déplacement (- 2.402 €)

et surtout…

  • l’exercice 2005-06, repris par l’expert-comptable, a supporté toutes les régularisations des années antérieures, soit : 12.449 €

Il reste encore quelques fournisseurs à régler pour environ 1.000 € (location de salles du Forum) et notre stock de « Cahiers » représente 5.707 €.
Ni les  honoraires ni les droits d’auteur n’ont encore été payés, ce qui représente la somme de 3.923 €. 

L’Assemblée Générale vote le quitus du bilan financier : celui-ci est voté à l’unanimité moins deux abstentions (pour cause de départ avant le vote). 

 

3 – Divers

Un échange a lieu alors sur les différentes actions susceptibles de rééquilibrer nos  finances et générer de nouvelles recettes.

Afin de réduire nos stocks et d’assurer une meilleure diffusion des « Cahiers Bouddhiques », il est envisageable de les diffuser à la librairie du Musée Guimet et du Musée Cernuschi.
Les cours en salle qui ne font pas l’objet d’une publication dans les « Cahiers bouddhiques » devraient pouvoir être proposés sous la forme de CD-audio, comme cela a déjà été fait.

Dominique Trotignon rappelle qu’il a aussi été envisagé de créer des DVD thématiques (La vie du Bouddha, le Bouddhisme et la mort, comment le bouddhisme aborde les grands débats de société, etc.), dans le style d’émissions telles que « Corpus Christi », diffusée il y a quelques années sur Arte (rigueur de l’approche et grande simplicité dans la présentation) ; il s’agirait de documents de référence, non seulement pour le grand public, mais aussi pour le milieu scolaire et universitaire, voire journalistique. Il est possible aussi de créer, avec l’aide des enseignants de l’UBE mais encore des centres bouddhistes, des CD-audio ou des DVD présentant les différents rituels, l’approche de la méditation, etc.

Afin de réduire les frais d’impression, toujours très coûteux, il faudrait pouvoir diffuser certains documents papier par Internet, en les proposant au format PDF (que chacun peut imprimer chez soi).
Parmi les sujets qui pourraient être proposés sous cette forme : une « bibliographie idéale », une anthologie de textes, commentés ou non, des dossiers thématiques – qui pourraient reprendre les texte sdiffusés dans les 100 Micro Hebdo déjà réalisés...

Elisabeth Blondeaux, administratrice, estime que les excellents cours actuels sont d’un niveau élevés et qu’il serait bon de proposer des cours plus simples, une première approche pour « débutants » qui  attirerait un public plus important.  Elle informe l’Assemblée qu’il existe un « Festival du  film spirituel » sur Internet  qui pourrait être une opportunité de diffuser des vidéos de nos activités et de nous faire ainsi connaître davatange.
Elle suggère, par ailleurs, que le site de l’UBE on fasse figurer
  en première page des liens vers des sites d’actualités sur la Birmanie, le Tibet et tout autre sujet susceptible d’interpeller les bouddhistes et sympathisants.

Une question est posée sur la possibilité par l’UBE de délivrer un diplôme.
Dominique Trotignon rappelle que l’UBE a toujours souhaité ne pas « empiéter » sur ce domaine réservé de l’Education nationale et que, pour cette raison, aucun examen ni diplôme n’a jamais été proposé.
Nous avions pensé à un « tutorat » mais, devant le manque de postulants, cela est resté sans suite. Il serait toutefois possible de proposer des formulaires du type « contrôles des connaissances » (comme c’est le cas pour le cours sur Internet) qui peuvent être utilisés seul ou être soumis aux enseignants. L’idéal serait d’organiser une sorte d’entretien oral pour les étudiants qui le souhaiteraient, mais l’investissement en temps serait très important et, pour le moment, difficilement envisageable…

Toutes les questions étant épuisées, la séance est levée à 13 heures.